Encore une année qui s'efface, qui a du mal à s'effacer. La vigne a bien poussé dans la plupart des régions, l'été a été chaud, les grappes ont été ramassées mures et les pluies sur la fin ont sûrement bien arrangé les choses. Les vins s'annoncent donc corrects, du moins c'est ce que j'ai ressenti sur les bruts de cuve, c'est ce qui s'est ressenti lors des nouveaux records battus aux hospices de Beaune, c'est ce qui va se ressentir lors des primeurs en début d'année prochaine.


Alors vers quoi va t-on se tourner? Irrémédiablement, le numérique continue son entrée fracassante dans le monde viticole: les community managers ont rejoins les équipes des domaines, les applications pour acheter son vin se sont multipliées, le social média appliqué au vin se généralise. pour le meilleur et pour le pire.


2015 c'est l'apparition de nouveaux canaux de distribution, c'est l'explostion de la consommation de rosé qui vient détrôner le blanc, c'est la prise de conscience qu'une guerre contre les vins surfaits est vaine lorsque l'on voit les ventes des rosés pamp, blanc pèche et autres... néanmoins, l'éduquation des plus jeunes semble plus facile avec ces sirops plutôt qu'un Madiran.

IMG_20151128_195556


Alors sommes nous foutu pour autant? On pourrait encore croire que oui quand Intermarché sort une bouteille de vin à moins de 1euro, mais à y regarder de plus près l'espoir continue de faire vivre: les salons de vins natures, bios etc... attirent de plus en plus d'acheteurs pros comme particuliers, Les mentalités évoluent toujours, la RVF ose même entrer dans le débat, la loi Evin se clarifie!


2015 a aussi marqué l'avenement du vin orange ou blanc de macération, et c'est sur ce phénomène que nous nous penchons aujourd'hui. On prends de la hauteur direction L'alsace chez Pierre et Jean Pierre Rietsch histoire de goûter "Quand le chat n'est pas là".

En plein sur des terroirs marno-calcaires de Mittelbergheim, le Pinot Blanc est vinifié en grappes enitieres sur jus pendant 3 semaines, puis élevé sur lies dans des foudres pendant 6 mois. Au nez, c'est bien complexe, sur l'écorce d'orange, le pamplemousse, l'ananas, c'est exotique!
en bouche, on est subjugué par le corps de ce blanc... ou orange. De l'amertume, de la fraicheur, u
ne pointe d'acidité et une finale impressionnante. à tester absolument!


Pour se faire plaisir en ces heures sombres, reste à écouter un petit remix plein de nostalgie qui saura apporter la joie dans les chaumières. En 1943, Charles Trenet avec "Douce France" et en 2014 c'est Aarno, 28 ans, qui remix, dépoussiérant la chose et en y apportant la dose de Chill. sorti sur Bon Entendeur Records, on savoure.




Aux Verres citoyens!