Apres avoir passé un paquet de temps ici ou là, je me suis rendu compte que même si le pays dans lequel je me trouve semble se plonger dans une crise qui n’en fini plus, la joie et les sourires croisés ces derniers temps ne cessent de délivrer un message d’espoir

Lomogram_2013-11-20_10-36-44-

Toujours en attente du papy BOOM qui laissera enfin la place aux jeunes, on ne peut que se demander ce que nos vieux ont fabriqué ces 60 dernières années. Profitant des 30 glorieuses pour consommer à tout va grâce à l’argent vert imprimé à gogo, cette allégresse me laisse un certain sentiment de gâchis, qui envahi profondément mes pensées de comptoir. Qu’avons-nous fait nous diront-ils ? Indignez vous nous disait-il ! Mieux vaut prévenir que guérir….  Pour couronner le tout on va nous balancer des notions de développement durable afin de nous montrer que le futur repose sur nous car ils ont tout gâché.


Est-ce une raison pour baisser les bras, insulter votre grand-mère, je ne pense pas, ne nous trompons pas d’ennemis. Quand le tertiaire aura tué le primaire, le gens se rappelleront que l’agriculture, ce n’était pas facile, mais c’est ce qui permettait de nous nourrir, de vivre.

Allons donc nous promener dans un endroit qui refuse le gaz de schiste, un endroit ou il fait encore bon de respirer ou l’eau ne s’enflamme pas, l’Ardèche. Remontons donc le cours de la rivière pour s’arrêter dans ce petit village riche en vignerons qui ont la classe, Saint Marcel d’Ardèche! et plus précisément au Mas de Libian, chez la Famille Thibon-Macagno  Pour déguster la cuvée…. Sans nom ! Suite à une mésaventure due à un défaut de cuverie, les vins de 2011 ont été réduit à ça. Et ça, ça en jette : A la robe aussi sombre que les temps qui courent et au nez aussi profond que des réflexions de collègues, attablés autour d’un verre mis en abîme. Les notes qui vont en ressortir seront d’autant plus noires que les baies et les mures, et aussi rouges qu’une fraise se dorant la pilule. La structure est parfaite, un vin de France comme on les aime qui taclerait bon nombre d’AOC voisines, avec une structure soignée et une finale aussi longue que l'enchaînement de verres sous nos yeux. Les images manquent pour décrire la douceur, la beauté de ce vin, porte drapeau de sa région.

Pour finir ce tableau, on s’envole encore une fois chez les anglais non loin de Leeds où Alt-j (Δ)a créé son style il y a 6 ans. Pop rock indie posée, morceaux soignés. Il a fallu 5 ans pour que les 4 bonhommes qui composent le groupe se trouvent et balancent en 2012 An Awesome Wave . album récompensé à de multiples reprises, le groupe enchaîne les performances . jusqu’à se retrouver au stade de la consécration ultime, sur ce blog à l'Olympia en Octobre dernier  Breezeblock est la chanson phare d’un album ou toutes les tracks s'enchaînent très, trop vite. Afin de figer le temps, voici une bonne mélodie qui s’accompagnera on ne peu mieux, avec le vin précèdent: un corps, une âme, une onctuosité...Something Good.

            C’est dans les années difficiles que l’on reconnait un grand vigneron